Sur la Punta Sant’Eliseu et sous les nuages….

Il y a déjà quelques semaines, nous avons eu quelques jours de mauvais temps. Par chance, c’est pile la semaine que j’avais sélectionnée pour mes vacances… Je ne me suis pas découragé pour autant, du moins presque pas. J’ai réussi à faire une unique randonnée où j’ai bien cru que j’allais prendre une nouvelle fois la pluie.

La Punta Sant’Eliseu, qui culmine à 1271 mètres, domine la vallée de la Gravona d’un côté et la vallée du Cruzzini de l’autre. Dans cette dernière se trouve le village de Sant’Eliseu, peut-être est-ce pour cela que ce sommet se nomme ainsi, allez savoir? Attention, il ne faut pas confondre, il existe également le Monte Sant’Eliseo, qui se trouve plus au nord. Pour se rendre à la Punta, il existe une multitude de parcours. Pour ma part je me suis rendu au col de Tartavellu du côté de Vero, village dont je vous ai déjà parlé. Juste en face de l’antenne qui se trouve au col, vous n’avez qu’à vous enfoncer dans les bois et à suivre le sentier qui est assez net.

Je vous laisse imaginer. Il faisait chaud, je me suis donc habillé léger. Seulement il a plu la veille… chaque fois que je devais passer entre deux arbustes, je finissais trempé… Bilan, ma carte et mon fidèle Guide Vert ont pris leur compte grâce à mon sublime sac à dos qui n’est plus du tout imperméable. Au moins, je sais à quoi ça sert maintenant.

La promenade commence sous de grands pins et arrive rapidement sur un flanc de montagne que l’on traverse dans un maquis assez haut. Puis on arrive à une clairière avant une forte côte qui nous mène à un premier sommet. La Punta di Tacchione à environ 1100 mètres. C’est à partir de cet endroit que le chemin se complique. Il faut suivre très précautionneusement les cairns pour pouvoir continuer, sans quoi vous allez vous risquer à un peu d’escalade.

Les nuages me gâchent un peu la vue et me cachent le soleil par moment, mais le panorama reste impressionnant. Après une petite demi-heure de forte grimpette dans les rochers (avec quelques passages d’escalade car j’ai mal suivi les cairns…) je suis arrivé sur l’arrête qui mène au sommet où se trouve visiblement une antenne relais et une station météo. Là haut on trouve également les ruines d’une ancienne chapelle romane San Eliséo. D’après des écrits du 16e siècle, la chapelle était en ruine et mesurait un peu plus de 12 mètres sur 6. Sans les nuages, on peut s’offrir au sommet, un panorama de Cargèse jusqu’à Capo di Muro, voire même apercevoir la Sardaigne au loin…

Je vous laisse avec mes photos, sous les nuages, de cette randonnée qui, sans nuages, doit être beaucoup plus époustouflante.

Un commentaire sur “Sur la Punta Sant’Eliseu et sous les nuages….

Laisser un commentaire