La magie des Îles Lavezzi

Le sud de la Corse regorge de merveilles. Je vous avais déjà parlé de Bonifacio et des plages magnifiques qui se trouvent à proximité, de ces falaises de calcaire qui en font le petit Etretat de Corse. Je suis allé récemment encore plus au sud. En fait, je pense, au point le plus au sud de France : les Îles Lavezzi.

Situé entre la Corse et la Sardaigne, cet archipel fait partie du parc régional des Bouches de Bonifacio. Composé d’une demi-douzaine d’îles, le site est hautement protégé et surveillé tout au long de l’année. Presque totalement sauvage, des traces d’activité humaine datant du néolithique ont été retrouvées. On y trouve également les vestiges d’un port romain et d’une chapelle du VII siècle.
En 1855, les îles furent le théâtre d’une des plus grandes catastrophes de l’histoire de la marine française avec le naufrage de la frégate La Sémillante. Après la tempête qui brisa le navire de guerre, seulement 560 corps avaient été repêchés sur les quelques 800 marins et soldats qui se trouvaient à son bord. Deux cimetières et un monument ont été bâtis sur la plus grande île de l’archipel, l’île Lavezzu, à la mémoire de cette tragédie.

Chaque île est un trésor et offre des paysages uniques dans un cadre paradisiaque et sauvage. La seule exception qui confirme la règle est l’île Cavallo. Prise d’assaut par des promoteurs plus au moins sérieux au porte-monnaie horriblement lourd, cette île a été défigurée par des constructions réservées aux plus grandes fortunes mondiales. Il n’est d’ailleurs pas facile d’accoster au port de Cavallo sans que l’on vous oblige poliment à faire demi-tour.

Je me suis donc rendu sur l’île Lavezzu. Départ de Bonifacio pour 30 minutes de bateau. Le principe est simple : différentes sociétés proposent des navettes chaque heure pour vous rendre sur les îles et pour en revenir de 9h à 18h30. “Cadeau” de retour, une promenade d’une heure dans l’archipel et le long des falaises de Bonifacio pour vous en faire découvrir quelques trésors.

Sur place, interdiction formelle de quitter les sentiers et prière de laisser l’endroit comme vous l’avez trouvé. En effet la faune et la flore y sont protégés et notamment un petit oiseau qui a choisi de faire son nid entre les roches aux formes étranges. Des plages et criques plus belles les unes que les autres seront alors à votre disposition pour étaler votre serviette et profiter de votre journée dans ce petit coin de paradis. Vous pouvez vous amuser à perdre votre regard au loin. Au sud, la Sardaigne et le village de Santa-Teresa où vous pouvez débarquer en voiture après 40 minutes de ferry depuis Bonifacio. Au nord, l’île de beauté, avec ses falaises de calcaire en premier plan, puis ses montagnes dressées comme des géants protecteurs.

Le lieu est si exceptionnel, qu’il m’est difficile de terminer. Je rajouterais simplement qu’il est impératif d’emporter, en plus de sa crème solaire, son masque et son tuba pour continuer de rêver la tête sous l’eau où le spectacle est tout simplement bluffant.

4 commentaires sur “La magie des Îles Lavezzi

Laisser un commentaire