Sant Austinu à Bigornu

Voilà ce qu’on m’a dit au retour de ma balade: mais qu’est-ce que tu es allé faire à Bigornu?!

En effet, le chemin est long et tortueux depuis Ponte-Novu pour rejoindre le petit village perché à 650 mètres d’altitude. J’ai bien entendu bousculé quelque peu les quelques 80 habitants que compte la commune en demandant mon chemin. «Mais qu’est-ce qu’il vient faire là celui-là?»

Comme souvent j’ai cherché à rejoindre des ruines, mais cette fois celles d’une chapelle romane bâtie en blocs de chloritite (verte) et de gneiss (plus claire). L’architecture et les matériaux m’ont rappelé la Chiesa Nera de Rapale, qui se trouve en réalité tout près de celle-ci à vol d’oiseau.

Si la balade devait également me mener aux ruines d’un casteddu, un agriculteur de la commune en a décidé autrement… en effet le sentier passe visiblement par son exploitation, qui est fermée par des grillages. Impossible donc de l’atteindre, c’est un peu dommage…

Il se trouve sur la commune deux autres chapelles en ruines ainsi que la belle église Santa-Maria Assunta. En chemin, si vous passez par Lento, arrêtez-vous également devant la chapelle de San Cipriano, qui surplombe la route avant le village.

Laisser un commentaire