La chapelle Sant'Alesiu

Les chapelles de Santa-Lucia-di-Mercurio

Voilà une promenade que j’ai réalisé il y a longtemps… voir même plusieurs années mais dont j’ai retrouvé les photos et donc je voudrais, quand même, vous la faire partager !

Surtout qu’elle ne manque pas d’intérêt car elle est parsemée de points d’intérêts tout en étant accessible à tous. Ah ! Pas mal hein ?!

Rendez-vous donc à Santa-Lucia-di-Mercurio, un joli petit village perché donnant face à Corte et sa magnifique citadelle du Nid d’Aigle. On a d’ailleurs, sur la route, une vue exceptionnelle sur la ville et les deux vallées de la Restonica et du Tavignanu.

On dépasse le village et on continue jusqu’à croiser le chemin du premier point d’intérêt : la chapelle San Martino, qui se trouve en fait sur la commune de Castellare-Di-Mercurio. Enfin, si vous passez par Tralonca pour rejoindre la route, vous pouvez, après avoir passé le village, faire une halte à la chapelle San Lorenzo en contre-bas.

Bref, il faudra continuer un peu la route après la chapelle San Martino pour chausser ses chaussures de randonnée ! Après une épingle, on trouvera une fontaine sur la gauche avec un panneau d’indication. Vous n’aurez qu’à suivre le balisage qui s’élève entre quelques châtaigner pour rejoindre le sommet.

Rapidement, on aperçoit, sur son éperon rocheux, la chapelle Sant’Alesiu, perchée à 1151 mètres d’altitude. Elle aurait été refaite au XIXe siècle, en contrebas d’une ancienne chapelle qui daterait elle du Xème siècle si l’on tient compte des pierres dispersées sous le sommet.

La balade continue en direction d’un petit lac (asséché l’été) entouré de maquis ras. L’occasion de pique-niquer avec les vaches ? Dans ce cas, préparez quelques sandwiches en plus.

Tout autour, on s’aperçoit que le lieu devait être cultivé ou habité, car de nombreuses ruines sont visibles : des murets, des maisonnettes, des enclos, etc. On peut suivre un sentier qui serpente dans les ruines et rejoindre un petit col où se trouve un rocher en forme de gorille… D’ailleurs, la vue sur Ruziu et le San Petrone vaut le détour !

Vous ne pourrez pas manquer d’observer le Monte Pianu Maggiore, le piton rocheux (1581 m) qui domine le lac. Il est possible d’y monter en allant voir le gorille… enfin, le sentier est tout proche.
On raconte qu’il y aurait eu autrefois au sommet une chapelle dédiée à Sant’Eliseu, un culte qui a précédé celui de Sant’Alesiu en Corse.

Si vous n’êtes pas encore trop fatiguer, vous pouvez continuer la piste (en bas du col, depuis les ruines) en direction d’une autre chapelle, celle de Sant’Antone. De là, en suivant la piste vous pourrez revenir à Sant’Alesiu et rentrer par le même chemin.

Si le coeur vous en dit, vous pouvez, encore, continuer la route jusqu’à Sermano pour jeter un oeil à la chapelle San Nicolao (tant qu’on y est…), dont rien que le nom mérite toutes les attentions…

Laisser un commentaire