Sur les hauteurs de Cauro

Voilà une promenade bien étrange. Tellement que je me suis demandé si j’allais en faire un post… bon au final je l’ai tout de même fait!

Étrange? Oui parce qu’en dehors du fait que le sentier un peu difficile à suivre (il part dans tous les sens) je n’ai pas trouvé de réel point d’intérêt à la promenade, si ce n’est celui d’un petit panorama sur le golfe d’Ajaccio.

La balade en question se trouve sur la commune de Cauro et permet de monter au sommet de la Punta Grimaldelli qui culmine à 680 mètres d’altitude. En soi la promenade est agréable et ombragée (ce qui est notable l’été) mais il faut s’accrocher pour rester sur le bon sentier! (même si au final, tous se rejoignent)

Le départ est assez tranquille et rejoint en 1 heure environ les ruines d’une bergerie. De là, on a d’ores et déjà un joli panorama sur les environs. C’est après que ça se corse (n’y voyez aucun jeu de mot). En effet, pour rejoindre le sommet il faut suivre le sentier qui continue clairement après la bergerie. Mais au bout de cinq minutes, il faut repérer sur la droite un autre sentier qui monte à pic. C’est celui-ci qui vous permettra de monter au sommet. Si, en revanche, vous continuez sur le chemin, vous ne ferez que le tour de cette grosse montagne en faisant un joli cercle.

L’ascension du sommet se fait toujours sous un épais maquis assez haut. Tant et si bien qu’on ne peut pas profiter du panorama… Mais une fois au sommet! Et bien non, c’est pareil… les arbres sont si denses qu’il est difficile de jeter un coup d’oeil au travers des feuilles, et pourtant la vue doit être prenante!

En revanche, ce qui peut motiver le déplacement, c’est qu’au sommet se trouve les ruines d’une énorme place forte visiblement datée de la préhistoire. En effet la montagne est cerclée de plusieurs enceintes de pierres et au sommet (sous les arbres) se trouvent ce qui pourrait ressembler aux restes de murs.

Si on a l’âme d’un (petit) escaladeur, on peut, sur la partie sud-ouest du sommet, rejoindre une petite barrière rocheuse qui constitue le seul endroit où il est possible d’apercevoir quelque chose. Bon… en effet la vue est magistrale sur le golfe et ses environs.

Si on fait la boucle (se munir d’une carte ou d’un GPS pour se guider au retour) on apercevra alors l’arche de Cauro au retour!

3 commentaires sur “Sur les hauteurs de Cauro

Laisser un commentaire