Petit tour à Nonza

Dans le Cap Corse, après Saint-Florent, il y a un village perché comme un nid d’aigle sur la falaise et qui domine une plage de galets noirs surmontée d’anciennes cultures de cédrats.

Le tout petit village de Nonza est un des plus anciens de l’île. En effet il a été découvert que ce site était déjà exploité à la préhistoire, puis plus tard par les romains et a perduré jusqu’à nos jours. Une tour génoise a été bâtie sur les restes d’un château (château des Avogari). Située au sommet d’une falaise de plus 100 mètres de haut, elle donne une vue imprenable sur le Golfe de Saint-Florent. Cette position fit du village un point stratégique tout au long de l’histoire de la Corse.

En contrebas, après avoir emprunté un escalier qui se fond avec les bords de la falaise, il est possible de visiter d’anciennes cultures de cédrats. Les agriculteurs s’étaient spécialisés dans la production de ce fruit et avaient découpé la montagne en parcelles où chacun avait sa maison, son réservoir d’eau et des plantations. Les ruelles et quelques ruines sont encore visibles mais la nature a repris sa place après l’abandon des cultures suite à une maladie qui tuait les arbres fruitiers. Au milieu de ces ruines se trouve une petite chapelle restaurée et dédiée à la Sainte-Julie, patronne de la Corse, qui aurait été martyrisée à cet endroit.

De ruelles en ruelles on arrive, tout en bas, sur une plage de galets noirs qui en réalité n’existait pas il y a encore une centaine d’années. Des carrières d’amiante étaient exploitées sur les communes alentours et cette plage s’est formée à partir des rebuts de celles-ci. Cependant il n’est pas conseillé de se baigner à cet endroit qui est réputé pour subir des vents très forts.

Laisser un commentaire