Monte d’Aragnascu

Les parcours à Cuttoli-Corticciato

Voilà un sentier que j’ai effectué il y a déjà quelque temps mais que j’avais perdu au fond de mes tiroirs…
Comme toute bonne vallée qui se respecte, la vallée de la Gravona est délimitée par deux crêtes au bout desquelles se trouvent deux promontoires rocheux marquant la fin de la zone montagneuse. Tous deux à plus ou moins égale distance de la mer et tous deux marquant la fin de la vallée.

Le premier, vous le connaissez, je vous en ai déjà parlé, c’est le Monte Gozzi qui culmine à plus de 700 mètres. J’ai plusieurs fois eu l’occasion d’aller m’y promener. Mais en face, de l’autre côté de la vallée, se profile le Monte d’Aragnascu sur lequel j’ignorais jusqu’ici s’il était possible de monter.

Ces deux monts sont assez différents, le Monte Gozzi est pratiquement pelé alors que l’autre présente beaucoup d’arbres et un promontoire rocheux beaucoup plus petit. Ils sont toutefois similaires par la pente abrupte que l’on trouve en bout de course et par la vue remarquable qu’ils offrent l’un et l’autre.

Afin d’avoir une vue différente de la vallée, j’ai donc cherché à me rendre sur le monte d’Aragnascu. Il existe une boucle au départ du village de Cuttoli-Corticciato, plus précisément au lieu-dit Pedi-Muredda sur les hauteurs du village. De là vous avez d’ailleurs la possibilité d’effectuer divers parcours plus ou moins longs sur la commune.

Dès le départ, un chien m’a montré le chemin comme s’il avait déjà compris en voyant mon look de touriste en chaussures/chaussettes, sac à dos et bronzage agricole que je venais ici pour profiter du sentier… Toujours est-il qu’il s’est montré très utile car je ne trouvais pas le départ. Au fil de la promenade je l’ai perdu de vue. Il a dû redescendre par un raccourci?

Le chemin est simple même si les mollets râlent un peu sur le dénivelé qui commence par une sorte de sentier au milieu d’un maquis haut qui malheureusement cache toute la vue… On traverse un ruisseau avant d’arriver à un petit pagliaghju toujours en service vu son bon état général. A cet endroit, le maquis laisse place à une châtaigneraie qui est beaucoup plus généreuse en terme de vue sur l’horizon… On aperçoit alors le village de Cuttoli derrière, et les prémices de la vallée du Prunelli sur la gauche.

Le sentier monte jusqu’à une petite clairière où j’aurais bien cassé la croûte si je n’avais pas oublié mon sandwich bien emballé sur la table de la maison… Ce sera pour la prochaine fois. Après la clairière, c’est enfin le moment tant attendu : l’arrivée sur le promontoire rocheux. Au sommet, il y a une croix qui a visiblement testé sa résistance à la foudre plus d’une fois. Inutile de vous dire que de là haut, à 888 mètres, la vue est sensationnelle…

Sur la gauche, la vallée du Prunelli. Le regard commence son parcours sur les montagnes enneigées, puis sur Bastelica et redescend enfin sur Cauro et Bastelicaccia.  Au sud, les différents golfes s’étendent. Chacun dans un ton de luminosité distinct. Comme une palette du plus foncé au plus clair. Sur la droite, Ajaccio s’étend au loin et se termine par les îles Sanguinaires, à peine visibles tout au fond. Vers le nord, la plaine de la Gravona, je m’amuse à chercher ma maison. J’aperçois en face le Monte Gozzi, fièrement dressé comme le second pilier qui marquerait l’entrée dans la vallée.

Le chemin du retour se fait par l’autre côté (côté Vallée de la Gravona) et offre tout le long une panorama époustouflant sur toute la plaine.

Après 3 heures 30 de marche, me revoilà à la voiture. Le chien, soucieux que je revienne bien à mon véhicule, m’attend patiemment et reste là pour être certain que je démarre bien le moteur, un peu comme pour me dire « tu peux venir faire un tour, mais il ne faut pas oublier de repartir… ».

 

5 commentaires sur “Monte d’Aragnascu

  • Bonjour, j’ai prévu de faire bientôt cette balade avec des amis, je la connais bien, elle est superbe, j’ai juste une interogation, la boucle est elle facile à réaliser et le chemin retour coté vallée de la gravona est il balisé ?
    Merci d’avance, Claudine

  • Bonjour et merci pour votre commentaire et votre visite 🙂

    J’ai effectué cette randonnée il y a un petit moment déjà et je ne me souviens pas s’il y avait un balisage particulier. En revanche, ce dont je me souviens parfaitement, c’est que le sentier est très bien délimité dans la végétation. Si je me souviens bien, arrivé vers le sommet, vous aller trouver un gros arbre (à mon passage, je l’ai retenu, il y avait des traces de bivouac : un feu et des pierres). Vous aurez alors un chemin bien clair sur votre droite (celui du retour par la Gravona) et un autre chemin à votre gauche qui mène au sommet en passant par un petit bosquet de genévriers il me semble. C’est à dire, qu’une fois que vous aurez visité le sommet du Monte d’Aragnascu, il faudra revenir sur vos pas pour trouver le chemin du retour : de retour au croisement, plutôt que de redescendre sur votre droite vers Cuttoli, vous continuerez tout droit en direction des crêtes. Vous allez ainsi suivre la crête un petit moment puis passer côté Gravona un moment, puis revenir vers Cuttoli par la route. Le chemin n’est pas plus difficile qu’à l’aller.

    J’espère avoir répondu assez clairement à votre question 🙂

    A bientôt !

  • bonjour,
    est ce que cette rando est faisable avec des enfants ?
    nous avons fait celle du monte Gozzi.
    Merci beaucoup 🙂

  • Bonjour,

    Je pense qu’il est possible oui de faire cette balade avec des enfants. Attention toute fois au sommet (tout comme sur le Monte Gozzi) qui tombe à pic.

    Bonne rando!

Laisser un commentaire