Les dolmens de Casta

J’avais entendu parler de ces étonnants dolmens sur les contreforts du Monte Revincu et ma curiosité était piquée au vif. Je ne demandais qu’à voir et je suis donc allé me rendre compte par moi-même.

Comme souvent, face à des éléments surprenants, l’homme élabore des légendes pour expliquer ce qu’il ne comprend pas. Il s’agit ici de deux constructions de tailles différentes qui seraient en fait les habitations d’un ogre et de sa mère (Casa di l’Orcu è di l’Orca). L’ogre dévalait les pentes du lieu à toute vitesse et accumulait contre lui les griefs des habitants.  Ces derniers décidèrent de le capturer en enduisant ses bottes de poix. Le stratagème réussit et l’ogre souhaita échanger sa liberté contre le secret de fabrication du brocciu. Malgré les mises en garde de sa mère, il divulgua la recette mais ne fut pas libéré pour autant. Il proposa alors de leur expliquer comment fabriquer de la cire avec le petit lait. Malgré ces gages de bonne volonté les hommes ne tinrent pas leurs promesses, prirent les recettes et tuèrent l’ogre et sa mère… Pas très morale la fin de l’histoire, mais ça ne m’empêche pas d’engloutir toutes les spécialités culinaires à base de brocciu ou le brocciu tel quel…

De manière plus sérieuse, ces vestiges datent en fait du mégalithisme et étaient en fait des tombeaux collectifs ouverts sur l’avant et surmontés d’une pierre horizontale, recouverts d’un tumulus dont il ne reste plus aujourd’hui que des pierres éparses autour. Si les deux dolmens sont espacés, on trouve également sur place des restes de coffres: tombeaux ouverts sur le dessus. Des habitations semblent également présentes sur le lieu et ont dû être réutilisées par la suite. L’ensemble du site est aussi intéressant que surprenant et est accessible très facilement. Encore une belle balade à travers le maquis et l’histoire.

Laisser un commentaire