Le canal de Bastelica

Bastelica est un village de montagne perché à 800 mètres d’altitude qui est assez connu pour sa proximité avec la station de ski du Val d’Ese. C’est également le village natal de Sampiero Corso.
Qui est-ce me direz-vous? C’est une question à ne pas poser ici! Cet ardent défenseur de l’identité corse et farouche opposant aux Génois était un chef militaire de renom. Il a notamment dirigé les forces françaises du roi François 1er en Corse. Une statue à son effigie orne une petite place du village. Une stèle se trouve dans les bois près du fleuve Prunelli. Ce serait l’endroit où il aurait succombé à une embuscade des Génois en 1567…

Fermons la parenthèse historique et reprenons la marche. Je me suis donc rendu à Bastelica pour aller marcher jusqu’à la cascade d’Ortola, située à 1 heure de marche du village.
Elle se trouve sur le sentier qui mène aux Bergeries du Verdanese (étape du GR20) et il y a deux chemins pour y monter. Le premier se trouve sur la route qui relie les villages de Bastelica et Tavera via le col de Scalella. Une piste carrossable sur le bord de la route se transforme plus loin en sentier puis monte jusqu’à la cascade. L’autre parcours, et c’est celui que j’ai suivi, démarre près du restaurant “Chez Jean” tout au nord de Bastelica.

Ca grimpe un peu, mais rapidement la vue sur le village et sur la vallée du Prunelli est bluffante et nous fait vite oublier l’effort. Au loin la mer apparaît dans le golfe d’Ajaccio. Sur la gauche, on aperçoit la neige sur les plus hauts sommets.

Après un plateau, on arrive dans un sous bois où j’ai découvert une étrange construction. Sur des kilomètres, un canal est creusé dans la montagne et rendu hermétique grâce à de vieilles pierres soudées avec une sorte de ciment. Je me suis d’abord demandé à quoi pouvait bien servir ce “fossé”, surtout que le sentier semble le suivre un bon moment. Au fur et à mesure que je progresse, de l’eau fait son apparition dans le canal. Toujours de plus en plus abondante. Jusqu’au moment où le courant est tellement fort que je me suis demandé si ce canal n’était pas finalement la fameuse “cascade” que je recherche…

Heureusement non! Quelques minutes plus tard, me voilà enfin arrivé à la Cascade d’Ortola. Le canal semble démarrer à cet endroit, une petite écluse est présente pour gérer le débit. Magnifique, la cascade s’écoule dans une sorte de goulet vertical et a creusé à son pied plusieurs bassins où l’eau est limpide mais très fraîche! Un petit pont en bois permet de traverser le courant pour continuer la randonnée jusqu’aux bergeries du Verdanese mais… ce sera pour une autre fois.

En rentrant, j’ai cherché des explications sur ce canal. Il s’agît du Canal de la Volta. La Volta étant le nom du fleuve qui nourrit la Cascade de l’Ortola avant de se jeter dans les eaux du Prunelli. Le canal a été bâti il y a vraisemblablement très longtemps, mais je n’ai trouvé aucune date précise, avec des pierres taillées dans les rochers environnants. Il servait à alimenter le village de Bastelica en eau et notamment pour irriguer les cultures. Vers 1930, le canal a été restauré et est aujourd’hui tenu en bon état par quelques bienfaiteurs. Il continue ainsi à alimenter et à irriguer les cultures du village.

2 commentaires sur “Le canal de Bastelica

  • Sympathique la cascade et le canal qui en découle. Mais ou disparait toute cette eau car si j’ai bien suivi, lorsque tu as vu le bas du canal, il n’y avait pas d’eau ! qui la détourne ? (enquete a mener)

  • J’avoue que je n’ai pas trop compris où passe cette eau. Au fur et à mesure elle disparaît ou apparaît suivant le sens de la ballade. Comme le canal est fait de vieilles pierres il doit y avoir des fuites un peu partout ^^

Laisser un commentaire