Et si on cassait la Panda?

Beau soleil, chaleur insoutenable de l’été. Toutes les conditions étaient réunies pour aller lézarder sur la plage. Mais pour ne pas faire trop simple et surtout pour voir du pays, direction la pointe de la Revellata. Située juste après Calvi sur la côte ouest, cette presqu’île possède à sa pointe un phare bâti en 1838 lors de la réalisation de l’illumination des côtes de la Corse. On y trouvé également La Stareso, une station de Recherches sous-marines et océanographiques. Le site a été choisi pour la qualité exceptionnelle de son eau et pour sa situation géographique particulièrement préservée.

En route pour Calvi donc, les serviettes bien pliées et les maillots de bains en pré-chauffe. Attention! Arrivé la bas, un coup d’oeil sur la piste en contrebas vous conseillera de vous munir d’une Panda. Une première plage, assez grande et assez bondée, est accessible pour tout type de véhicule. Nous décidons d’aller plus loin en direction de la station et de s’engager sur une piste particulièrement accidentée. Quelques sueurs froides plus loin, nous voilà en face d’une plage isolée et déserte, arborant son eau turquoise et ses galets blancs pour nous appâter. La journée se passe tranquillement entre siestes et baignades. Quelques tours de masque et tubas pour admirer les poissons calvais. Au loin nous apercevons Calvi et sa citadelle.

Plus tard dans la journée, un troupeau familial venu pique-niquer prit possession d’une partie de la plage. Il est possible de faire le tour de la presqu’île à pieds par les pistes et sentiers.

C’est l’heure du départ. On repart par la même piste, sauf qu’en montée, la Panda est bloquée dans les rochers. Après un peu de peur et un embrayage bien lissé, elle passe avec quelques coups de cailloux dans la carlingue. La prochaine fois on le saura : ne pas s’aventurer dans les pistes trop accidentées. Comme dit papa : “il faut savoir respecter l’âge de son auto”.

2 commentaires sur “Et si on cassait la Panda?

Laisser un commentaire