Punta Grimaldelli

Accès:  Se rendre au cimetière de Cauro et stationner juste après. Emprunter alors la piste qui monte sur la gauche. Continuer sur la piste pendant un long moment (40 minutes environs). On arrive alors à un croisement fermée par une barrière.

Passer la barrière (attention à bien la refermer derrière soit) et prendre la piste qui part sur la droite. Au bout d’un moment la piste se terminer sur une sorte de croisement de sentier. Continuer alors tout droit et prendre un peu d’altitude. On arrive alors à la bergerie en ruine.

Dépasser la bergerie et emprunter le sentier qui part sur la gauche. Au bout de cinq minutes (attention le chemin n’est pas très clair, se munir d’une carte ou d’un GPS) repérer sur la droite une vague sente qui monte à pic. Au sol de trouve des cairns écroulés pour marquer l’endroit. Quitter alors le sentier pour monter en direction du sommet.

Petit à petit on retrouve le sentier et le parcours est alors très clair. Monter jusqu’à la crête. Sur la crête, prendre à gauche jusqu’à longer un muret en pierres. On suivra le muret jusqu’au sommet. En chemin on franchira les différentes enceintes de pierres datant de la préhistoire.

Au retour, il est possible de faire une boucle. Revenir à la bergerie par le même chemin. Juste avant la bergerie, on repérera un ancien four en pierres. Commencer alors à descendre dans une forêt de grands arbres. Là chemin n’existe vraisemblablement plus depuis un moment. Il faudra donc se guider avec une carte ou un GPS. On rejoint (non sans difficultés) une ancienne piste forestière.

A cet endroit, on se trouve dans le lit de la rivière. Suivre alors la rivière jusqu’à rejoindre une autre piste. La fin du parcours est alors beaucoup plus simple. On rejoint rapidement la route qui mène à la voiture en quelques minutes.

2 commentaires sur “Punta Grimaldelli

  • Nous n’avons pas réussi à faire le circuit. D’un coté les chemins sont devenus impraticables. (ronces et maquis) De l’autre un portail avec chaine et cadenas interdit tout axé.
    Dommage.

  • Bonjour,

    Merci pour votre commentaire. Il est possible que le chemin ne soit plus beaucoup fréquenté ou que certaines parties soient devenues privées.
    Les chemins communaux doivent toujours exister ou ont peut-être été déplacés…

Laisser un commentaire