On s’essaye au ski de rando…

L’essai. Le terme résume bien la sortie qui devait nous mener depuis la station de Capannelle Ghisoni (1580 mètres d’altitude) au sommet du Monte Renoso à 2352 mètres d’altitude.

Mais nos pérégrinations ont assez mal débuté. Déjà les 30 centimètres de poudreuses recouvrant la route ont donné du fil à retordre au 4×4 pour rejoindre la station.

Ensuite, il a fallu tracer son chemin et apprendre à utiliser les skis. La technique du virage est encore à revoir mais on tient le bon bout.

Enfin, la beauté du paysage a comme par magie multiplié les arrêts photos. Bref, l’objectif est descendu au Lac Bastani. Ce qui est déjà honorable et permet de ramener des images magnifiques !

La descente a été plus simple que la montée malgré quelques frayeurs…

Une expérience à renouveler, sans compter qu’en Corse, pas mal de spots sont accessibles pour le ski de randonnée, et pour tous les niveaux !

Et toujours quelques images vidéos…

En mode glisse à Ghisoni

Et voilà ! Enfin ! Il était temps ! Ghisoni !

Sur le parking à Ghisoni

Pour changer d’aire de jeu, j’ai délaissé le plateau d’Ese pour me rendre à Ghisoni, une des autres stations de ski de l’île de beauté. La dernière fois que j’avais pu m’y rendre, s’était pour rejoindre le lac Bastani et le Monte Renoso… autant vous dire que le paysage était complètement différent.

Un mur de neige avec quelques traces et 4 pistes dont deux bien funs ! En mode « hors piste », un flanc bosselé permet de bien s’amuser et de varier les descentes. Sauts, passages sous les arbres… chutes… et vitesse !

Bref une journée idéal qui ne m’a pas fait regretter la route. Sans compter que les sommets nous offre un sublime panorama sur la plaine orientale et les îles italiennes… Au top !

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Retour à Asco, les pieds bien au chaud

J’y avais déjà fait un tour l’année dernière. Mais il avait été bref pour cause de tempête de neige et je vous en avais d’ailleurs épargné le récit. Asco, c’est un petit village qui trouve sur ses hauteurs une station de ski fermée depuis 1991 mais qui continue de faire le bonheur des randonneurs et autres amoureux de la neige. Frustré par mon passage éclair en 2009, j’ai rechaussé mes moonboots en direction de la neige.

Vous vous en douterez, mais je ne peux manquer à mon habitude en ne vous racontant pas combien la route menant à cette station est tout simplement remarquable. Après une vallée verdoyante on rejoint les gorges d’Asco qui sont tout bonnement impressionnantes. On arrive ensuite au petit village d’Asco qui semble un peu perdu au milieu de ces montagnes. Après avoir passé le village, on commence alors l’ascension vers la station. Au pied du Monte Cintu, le mont le plus haut de Corse (2708 mètres). Malheureusement pour vous je n’ai pris aucun cliché de ce parcours… Mais peut-être irez vous découvrir ce paysage fabuleux par vous même?

Petit à petit, la neige apparaît. Comme une barrière invisible. D’un mètre à l’autre, le paysage passe du vert au blanc. Les filets d’eau, petites flaques, deviennent stalactites et plaques de glace. Surprise de la montagne, au détour d’un virage de drôles de chèvres attirent notre oeil. C’est que ces chèvres sont en fait des Mouflons! A seulement quelques mètres de nous, un mâle et trois femelles qui ne nous avaient certainement pas entendus paraissent aussi surpris que nous de cette rencontre. Le temps de sortir l’appareil photo et voilà qu’ils filent à toute vitesse sous les pins couverts de neige. Spectacle qu’il sera difficile d’oublier. Sur les hauteurs une grosse buse, la tête et le col bien blanc, semble en désaccord avec une corneille. C’est peut-être un des aigles de Scandola qui se serait éloigné de la réserve?

Enfin au sommet! Ne pensez pas que le soleil réchauffe l’atmosphère : là haut, il caille pour de bon et pour ne pas geler sur place nous entamons rapidement notre visite du coin. De la station il reste quelques bâtiments visiblement toujours ouverts à la location ainsi qu’une… cabine téléphonique… au milieu de la neige… pourquoi pas?

La promenade est fraîche mais néanmoins très agréable. D’autres sont venus avec des raquettes, des luges, des skis etc. Et certain même, avec des sacs de courses pour passer le week-end dans un des petits chalets suspendus dont les cheminées fument déjà.

Bref, le dépaysement est garanti pour passer l’après-midi en haute-montagne et profiter des premières neiges en Corse.

Un peu de glisse au Val d’Ese

C’est l’hiver, brrrrr j’ai froid! Bon d’accord il fait tout de même doux sur l’île et même encore bien au dessus de zéro. C’est d’ailleurs très agréable et même si ces derniers temps j’ai moins écrit, je suis toujours en quête de nouvelles promenades et de nouveaux paysages à vous présenter. C’est pourquoi je me suis rendu au Val d’Ese au dessus de Bastelica à tout juste une heure de chez moi.
Surprenante et sublime vallée au coeur des montagnes, cet endroit a la particularité en hiver de se transformer en station de ski! Quel bonheur! Il aurait donc été difficile pour moi de ne pas sacrifier à cette pratique sachant que je pouvais le faire si près de chez moi. C’est donc en compagnie d’un très bon ami venu tout directement des froids glacials de la région parisienne que j’ai découvert cet endroit.

Les affaires de ski dans le coffre et la panda bien huilée, nous nous sommes mis en route pour la station. La déception fut de mise… tempête de neige et brouillard en arrivant au sommet. Il en fallut plus pour nous décourager. S’il ne fut pas possible de skier, nous avons tout de même pu louer des luges et profiter de toute cette belle neige en révisant la solidité des os de nos postérieurs … Aïe ….
Je dois avouer que nous avons peut-être un peu surestimé nos forces. La luge, ce n’est pas pour les feuilles. Après deux ou trois descentes (ou remontées?) nous avons déclaré forfait… pfiou ça crève! Nous sommes donc rentrés un peu déçus de ne pas avoir pu skier ce jour là.

Mais le lendemain matin (enfin, plutôt tard dans la matinée), surprise! Un beau soleil sans nuages pointe son nez. Très vite on se prépare et on se remet en route pour la station. Cette fois bien décidés à en découdre avec les tire-fesses! Ciel bleu dégagé au dessus des pistes. Beau soleil. Le cirque de montagne protège et empêche le brouillard environnant de s’infiltrer dans la vallée. C’est une belle après-midi qui nous attend. Nous avons pu profiter des quatre pistes qu’offre cette station et se changer les idées l’histoire d’une après-midi de week-end qui avait des airs de vacances…