Un étang peu connu à Canaglia

Voilà une randonnée que j’ai réalisée il y a déjà plusieurs mois mais dont j’ai omis de vous parler.

Vous connaissiez déjà le sentier au départ de Canaglia qui mène aux bergeries de Tolla ou au GR20 tout simplement. Il s’agit ici de rejoindre un étang situé entre les bergeries de Tolla et le refuge de Pietra Piana, l’étang de Gialicatapiano, situé à 1523 mètres d’altitude.

Nous sommes partis des bergeries de Tolla en suivant le GR20 sur la magnifique piste forestière. L’itinéraire est splendide et d’un calme à toute épreuve. Le chemin longe la rivière et est très agréable, même l’été. On passe de temps à autres devant de magnifiques vasques naturelles dans lesquelles un bain ne serait pas de refus en pleine saison!

Aux alentours de 1200 mètres d’altitude, on traverse la rivière à l’emplacement d’un ancien pont (repérer les cairns) et on suit un chemin sur des éboulis qui s’élève rapidement. Nous avons fini par rejoindre des bergeries, les bergeries de Gialicatapiano, dont une partie semble toujours être utilisée.

Mais l’ascension continue et nous voilà bientôt dans un cirque de montagnes au milieu duquel se trouve une jolie prairie entourée d’aulnes. Tout au fond, l’étang s’étend (haha!) à peine déformé par les quelques brises de vent qui passent çà et là. Le bon endroit pour faire une pause au chants des oiseaux et du vin qui s’écoule dans les gobelets… le paradis?

Continuer à lire “Un étang peu connu à Canaglia”

Les bergeries de Tolla

Contrairement à ce qu’on pourrait penser au premier abord, les bergeries ne se trouvent pas au village de Tolla… mais sur le GR20 au pied du Monte d’Oro. Un des Monts les plus hauts de Corse avec ses 2389 mètres. On peut se rendre facilement aux bergeries en deux heures de marche depuis le village de Canaglia.

Une collègue m’avait parlé de cette promenade qu’elle adorait faire petite avec sa famille. C’était une sorte d’expédition où elle trouvait le moyen de sortir d’Ajaccio pour s’aventurer en montagne et profiter de la rivière. Car mis à part le point de départ, le sentier suit tout du long la rivière, ou plutôt le ruisseau de Manganello.

Malheureusement pour moi, le soleil n’est pas au rendez-vous de ma promenade mais bon… la pluie non plus et ça ne m’empêchera pas d’en profiter. Au coeur d’une forêt de pins Laricci, on se retrouve parfois dans de petites clairières de fougères, sous lesquelles poussent bon nombre de cyclamens sauvages, où j’ai pu faire (encore me direz-vous) une rencontre assez étonnante… imaginez un lézard de la taille de ma paume de main, noir brillant à pois jaunes, qui traverse le sentier à toute vitesse. Autre rencontre tout aussi étonnante, voir même inquiétante, des promeneurs chargés comme des mules… bâtons de marche, sac à dos avec tente intégrée, sac de couchage ficelé… alors que moi… j’avais mon traditionnel pantacourt et mon eastpack chargé d’une bouteille d’eau et d’un paquet de prince petit déjeuner.

Là haut, le refuge propose, normalement, du fromage, du pain, de la charcuterie et des confitures en tout genre sauf que moi… je n’ai vu personne. Mais j’ai quand même pu profiter du panorama qu’offre ce petit plateau où est “posée” la bâtisse. Ou plutôt LES bâtisses car la bergerie en comprend plusieurs, j’imagine que chacune à sa fonction. Mais là haut, même s’il n’y a personne, ça ne manque pas de vie! Des vaches, des chevaux, des oiseaux petits ou grands. Le moment est agréable… assez pour me délecter de mon en cas… un paquet de prince petit déjeuner…